Comment se motiver pour travailler ?

Travailler de chez soi, comme le demande si gentillement le gouvernement, est bien loin d’être facile. Mais voilà, confinement oblige, beaucoup d’entre vous se retrouvent obligés de faire du télé-travail. Merveilleuse opportunité pour certain, sainte horreur pour d’autres, le télé-travail demande une sacrée dose de motivation pour tenir sur le long terme.

Dans un de mes derniers post sur les réseaux sociaux, j’expliquais 3 règles d’or pour entretenir sa motivation. Je vous propose ici de les reprendre et de les détailler pour vous transmettre quelques astuces en tant que « coutumière » du télétravail…

1. La motivation a besoin d’être créée

On a beau avoir des todo lists, des agendas, des méga principes d’organisation, si on ne sait pas pourquoi on se lève le matin et pourquoi on est motivé à faire ce qu’on fait, l’engouement risque de s’étioler à un certain moment. C’est pourquoi il est très important de connaître son « why ». Ici, je fais référence au Golden Circle de Simonm Sinek1 qui explique l’importance de savoir qu’elle raison fondamentale se cache derrière chaque action (voir la conférence TEDx).

Il se peut qu’en ce moment vous ne sachiez pas où vous en êtes professionnellement ou dans votre vie, où que vous n’ayez pas encore exprimé clairement votre mission de vie. Ce n’est pas grave, quelle que soit votre situation, il n’est pas trop tard pour y réfléchir.

Deux recommandations dans ce cas :

  • Le livre Design de vie : Faire le point sur sa vie et explorer les possibles, traduit de Designing your Life de Bill Burnett et Dave Evans.
  • Le cours « The desire Map » de Danielle Laporte. La référence est en anglais (sorry…). Ce cours m’a énormément apporté il y a un an pour me guider à définir plus clairement mes missions de vie (une grande déclinée en plusieurs petites 😀). Il est plus accessible financièrement parlant sur l’application alomoves quand on a un abonnement (essai gratuit 14 jours).

Lorsque vous aurez votre why ou votre mission de vie, peu importe comment vous l’appelez, ou si vous l’avez déjà. Prenez-y ancrage pour agir. Concentrez vos pensées dessus, écrivez sur un papier ou plusieurs post-it et éparpillez les dans votre maison ou votre appartement. C’est la passion et l’intérêt que vous y mettrez qui guidera vos pas. 

2. La motivation a besoin d’être cultivée

Vous voyez les exortations de la famille, des amis voire de la société toute entière sur : « il faut être motivé · e ». Oui d’accord merci ! Maintenant, on fait comment ?

La motivation, c’est comme une plante, elle se cultive. Le tout n’est pas que de l’avoir, il faut l’entretenir et la faire grandir. Pour cela, rien de mieux qu’un état d’esprit orienté sur les vertus de la motivation.

Concrètement ? : 

  • Entourez-vous de personnes qui ont elles aussi des objectifs à atteindre et qui ont besoin de s’organiser pour les atteindre : vous pourrez échanger sur vos expériences respectives et vous encourager.
  • Lisez, lisez et lisez encore des livres sur :
    • l’autodiscipline et la réussite (Darren Hardy, L’effet cumulé. Paul Arden, Vous pouvez être ce que vous voulez être. Napoleon Hill, Le succès par la pensée constructive ou Réfléchissez et devenez riche, Hal Erod, The Miracle morning, (attention, je donne pas cette référence pour se mettre à se réveiller bêtement à 5h du matin : l’idée est de savoir comment s’organiser pour réaliser ses rêves)
    • des biographies ou autobiographies de personnalités célèbres que vous admirez, ou leurs propres essais. S’il vous plaît, ne faites pas comme ces gens qui adorent Oprah Winfrey, mais qui n’ont jamais vu une seule de ses émissions et n’ont jamais lu un seul de ses livres (Ce dont je suis certaine, est un véritable bijou 💖).
  • Et regardez des films ou des séries motivants. Ne vous abreuvez pas de productions uniquement pour vous divertir ou pour faire peur. C’est bien de se détendre, mais beaucoup de films relatent des histoires de vie inspirantes, autant en profiter pour nourrir sa propre motivation.

3. La motivation a besoin d’être outillée

Maintenant que la motivation est là, il est temps de la mettre à profit. Et pour cela rien de mieux que des outils de planification. C’est bien de savoir ce qu’on veut faire, mais qu’on choisisse des outils numériques ou des outils papier, il est important d’être précis sur comment on va le faire et à quel moment on va le faire. La notion de temporalité est cruciale, si on ne sait pas quand on va le faire, on laissera l’action au hasard de notre bonne volonté et advienne que pourra !

Donc, quels outils ? :

  • Numériques 
    • Pour la planification de projet : Asana (jolie interface), Teamwork (mon préféré, rapport qualité/prix), Zoho project (plutôt pas mal, mais l’interface n’est pas des plus sexy), Trello (sympa)…
    • Pour les todo list : Google Keep (simple mais génial), Things (très chouette application)
  • Papier : Timelines (je les fais avec Illustrator ou Powerpoint quand je suis pressée), plannings de la semaine et/ou du jour, todo lists, etc…
Plannings de la semaine et du jour ☺️

Personnellement, j’utilise beaucoup plus le papier. Je vais utiliser les outils numériques pour quelques projets, quand je dois travailler avec une équipe de plus de 3 personnes et si ces projets sont sur plusieurs mois. Autrement, je m’organise très bien uniquement avec des outils papier. Écrire m’aide à mieux poser mes idées. Aussi, avec le numérique, on a tendance à croire que le temps est extensible à l’infini. Ce qui n’est pas du tout le cas. Avec un planneur papier, j’ai une vision plus réaliste du temps dont je dispose. 

Je garde soigneusement mes fiches dans mon organiseur Filofax et en fin de semaine, je prends le temps de les regarder pour me rendre compte de ce que j’ai accompli. Il faut savoir qu’on a souvent l’impression de ne pas avoir fait grand chose, mais avec du recul, si on prend le temps de regarder calmement, on se rendre que ce n’est pas si mal finalement. Si ce n’est vraiment pas le cas, on se donne un petit coup de pied au … 😜. Mais en général, ce moment est l’occasion de se récompenser pour les efforts accomplis.

Si vous voulez tout savoir, ma mission de vie à moi, c’est de participer à l’amélioration de l’habitabilité du monde. Et en tant que designer de communication visuelle, je me suis rendue compte que les problèmes de communication n’était pas des problèmes de communication, mais des problèmes d’organisation. J’ai moi-même besoin d’être organisée pour réaliser mes commandes et tout ce à quoi j’aspire. C’est pourquoi je me suis servie de mes compétences en design graphique et de mon expérience en tant qu’entrepreneure et étudiante à 32 ans, pour créer un semainier et un planning du jour qui m’aident à atteindre mes objectifs. Ces deux outils, je souhaite que vous aussi, vous puissiez les utilisez pour vous aider dans vos propres objectifs. 

Je pense que des personnes qui s’accomplissent dans leur propre réalisation sont des personnes qui participent nécessairement à l’habilitabilité du monde. Alors je vous invite à acquérir le Planning de la semaine ou le Planning du jour ou les deux. Ils seront bientôt disponible. Sachez également que pour chaque achat, 50 centimes seront reversés à l’association humanitaire Carita Sul de Marcelo da Luz qui recycle du matériel médical fonctionnel et en bon état pour les redonner aux orphelinats et hôpitaux pour enfant qui ont en le plus besoin dans le monde. 

Bientôt disponible 😃

Ils seront bientôt disponible en pdf téléchargeable et imprimable chez soi dans un premier temps. Puis en version en imprimés en bloc de feuilles détachables 😍😍😍. Faites-moi savoir votre intérêt avec ce petit sondage. Merci beaucoup.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *